L’Observatoire Territorial des Transports de Martinique (O2TM) poursuit son travail de centralisation et d’intégration d'éléments statistiques liés à la mobilité. Ces évolutions ont été caractérisées par une forte baisse du cours moyen du pétrole brut Brent (-18,8%) qui passe de 83,08 dollars/baril à 67,47 dollars/baril. Cette tendance s’explique notamment par une production soutenue de pétrole de la part à la fois des USA et des pays de l’OPEP, ainsi que par l’effet modéré des sanctions américaines à l’encontre de l’Iran, une baisse des cotations de l’essence (-15,5 %) et des cotations du gazole (-9,7 %) en raison d’une diminution de la demande en Europe. Celle-ci reste toutefois plus soutenue pour ce dernier produit à l’approche de la période hivernale ; une baisse des cours du butane (-26,9 %), une baisse de la parité euro/dollar (-1,36 %).

Face aux difficultés du réseau Mozaïk sur le territoire de la Cacem, le transport dans l'Espace Sud semble bien se porter.

L’aéroport de Fort de France-Martinique Aimé Césaire a vu son trafic progresser de 0,75% sur les neuf premiers mois de l’année, avec +1,98% en septembre.

Le capitaine de l’« Azura » et son armateur paieront 100 000 euros pour avoir utilisé un carburant trop riche en soufre.

Les recettes annexes des compagnies aériennes tirées de la vente d'autres prestations que celle des billets d'avions ont quadruplé depuis 2010

Sous-catégories