L’Institut Montaigne, think tank d’inspiration libérale, vient de publier un long rapport (160 pages) intitulé : Transports du quotidien : en route vers le sans carbone ». Au-delà de l’analyse de la situation actuelle, il préconise plusieurs mesures concrètes pour y parvenir.

L’agence de notation et d’analyse économique table sur une forte reprise de l’activité aérienne dès la levée des restrictions liées à la crise sanitaire, y compris sur le segment des déplacements professionnels.

 

Le prix des billets Air France-KLM va augmenter de 1 à 24 € : pour en savoir plus, cliquez ici

Dans le cadre du plan France Relance, le Gouvernement déploie une nouvelle enveloppe de 100M€, territorialisée en régions, afin de financer des aménagements cyclables, en complément des crédits déjà mis en place via le Fonds Mobilités Actives (4 appels à projets ont eu lieu depuis 2019 avec 215M€ de subventions déjà attribuées) et la Dotation de soutien à l’investissement local.

L’appel à projets Martinique – Aménagements cyclables est lancé par l’État le 28 octobre 2021 et sera ouvert au dépôt des dossiers jusqu’au 28 février 2022.

Il vise à soutenir les territoires engagés dans une politique de développement du vélo et portant des projets d’aménagements cyclables de qualité, permettant de relier dans les meilleures conditions de sécurité des zones d’emploi, d’habitat, des établissements d’enseignement et de formation, des services, et de mieux desservir les pôles d’échanges multimodaux. La sécurisation des itinéraires cyclables et leur continuité sont des leviers forts pour inviter un maximum d’habitants à se (re)mettre au vélo pour aller au travail, à l’école, faire ses courses ou se promener.

Le comptage des personnes à pied, à vélo et en engins de déplacement personnel est un défi à relever afin de mieux connaître leurs pratiques et évaluer les risques auxquels elles sont exposées. Cet article revient sur cette démarche de comptage et présente les récents travaux qui ont mené à la création d’un standard de données. Ce standard va faciliter le partage des données et le développement d’outils communs.

Le contrat de construction de l'aéroport international de la Dominique a été signé.

Jusque-là pour aller sur l'Île de la Dominique, il fallait passer par ses voisines que sont la Guadeloupe et la Martinique. D'ici 2025, le petit pays va se doter de son propre aéroport international qui lui permettra de pouvoir bénéficier de lignes directes. Les travaux ont commencé sur les lieux, avec un budget estimé à 890 millions d'euros.