Il est possible que l'absence de l'organisation du transport en général, sur l'ensemble du territoire de la Martinique, et le non fonctionnement du TCSP en particulier sont devenus un sujet d'agacement et un problème insupportable pour la quasi-totalité des Martiniquais qui n'acceptent plus ce niveau d'incompétence et de gestion calamiteuse des deniers publics.

La Commission européenne a annoncé, le 8 février 2017, le lancement d'un nouvel appel à propositions doté de 1 milliard d'euros destiné à financer des projets d'infrastructures de transport en Europe. Deux dates limites de soumission des propositions ont été fixées – le 14 juillet 2017 et le 30 novembre 2017.

Tarifs peu dissuasifs, contrôle insuffisant, répartition peu pertinente des compétences... Dans son rapport annuel paru le 8 février, la Cour des comptes juge inefficace la gestion du stationnement payant sur voirie. La réforme de décentralisation, qui entre en vigueur le 1er janvier 2018 devrait apporter un nouveau souffle... à condition que les collectivités s'y préparent.

L’aéroport international Martinique Aimé Césaire a battu un nouveau record de trafic en 2016 avec 1 864 582 passagers. Cela représente une hausse de 9,9 % en un an. Dans un communiqué, la direction de la plateforme note les bonnes performances sur segment France qui représente 60 % de son trafic. Mais aussi le retour des croisiéristes qui représentent plus de 1 000 passagers supplémentaires par semaine en hausse saison.

Les vols entre la Guadeloupe et la Dominique assurés jusque là par la LIAT s’arrêteront le 2 mars prochain. C’est la date annoncée par la compagnie aérienne, dans un communiqué de presse. La liaison Guadeloupe/Dominique n’est pas la seule impactée puisque l’on apprend également que les vols au départ et vers les Iles Vierges américaines (Saint-Thomas et Sainte-Croix) sont également arrêtés à compter du 1er mars prochain.