La ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé, le 22 novembre, le lancement prochain d'un appel à manifestation d'intérêt pour identifier des collectivités candidates pour accueillir des expérimentations de solutions innovantes de mobilité, en particulier dans les territoires ruraux et périurbains. 

Poussées par les progrès technologiques et les impératifs environnementaux, les voitures du futur ne sont plus très loin de notre quotidien mais devront aussi surmonter certains écueils.

Les automobilistes doivent s'acquitter d'une licence de plusieurs dizaines de milliers d'euros afin de pouvoir circuler dans la ville. Un système qui est loin de tout résoudre car il avive le ressentiment des riverains.

Des chercheurs du Samsung Advanced Institute of Technology (SAIT) ont indiqué travailler sur une piste de nouvelles générations de batteries qui pourraient fortement intéresser les constructeurs de véhicules électriques.

L’Observatoire Territorial des Transports de Martinique (O2TM) a consacré sa nouvelle lettre à la mobilité des jeunes. Au 1er janvier 2014, la Martinique comptait 383 911 habitants, dont presque 30 % de jeunes de moins de 25 ans (soit 114 702 habitants). Parmi eux, 29 991 jeunes âgés de 18 à 24 ans ont été recensés, soit 7,6 % de la population totale. Pour cette tranche de la population, se déplacer revêt une importance capitale, tant pour étudier, travailler ou chercher un emploi : en effet, les lieux de formation, les entreprises et les emplois sont majoritairement localisés dans des centres d’activité économique, éloignant d’autant plus ces populations vulnérables de leur lieu d’habitat.

 

Sous-catégories